Retour

11 juin 2021

Tout savoir sur la formation hygiène et salubrité


Qu’est-ce que la formation hygiène et salubrité ? 

La formation hygiène et salubrité permet de se former aux normes de propreté et de sécurité et est obligatoire pour pratiquer les métiers de tatoueur, perceur ou dermographiste (c’est le spécialiste du maquillage permanent qui utilise un dermographe, appareil pour effectuer les tatouages). Elle est ainsi destinée aux personnes désirant se lancer dans un projet professionnel ou celles déjà en activité souhaitant exercer dans un cadre légal. Sans cette formation qualifiante, les pratiques de tatouage, piercing et maquillage permanent sont strictement interdites par la loi et sont passibles de sanctions. 

La formation hygiène et salubrité relève de la décision DVSS-NM-2020-006 du 15 septembre 2020, en conformité avec : 

  • l’article R.1311-3 du code de la santé publique 
  • l’arrêté du 12 décembre 2008 
  • le Journal Officiel du 26 décembre 2008 

 

Quels sont les objectifs de la formation hygiène et salubrité ?

« Les professionnels du tatouage et du perçage corporel doivent, dans leur exercice quotidien, respecter les règles générales d’hygiène de nature à prévenir les risques allergiques et infectieux (arrêté du 11 mars 2009). Pour ce faire, ils doivent suivre une formation leur permettant d’acquérir les bonnes pratiques au niveau de l’hygiène des mains, de l’utilisation du matériel stérile mais aussi de la préparation de la zone cutanée à tatouer ou à percer. » (extrait de la circulaire N°DGS/RI3/2009/197 du 06 juillet 2009). 

La formation hygiène et salubrité permet à tout professionnel souhaitant exercer l’un des métiers cité ci-dessus, de connaître le cadre législatif et les mesures d’hygiène spécifiques à son secteur d’activité. Le but est de prévenir et de maîtriser les risques sanitaires, comme les infections qui peuvent survenir lors de l’exercice de sa fonction. 

Les objectifs principaux de cette formation sont : 

  • de connaître et maîtriser les bonnes pratiques en termes d’hygiène et de sécurisation ; 
  • de repenser sa pratique dans une démarche de qualité, afin de valoriser ses nouvelles compétences ; 
  • d’assurer la sécurité sanitaire à ses clients, en évitant au mieux toute complication médicale grave ; 
  • de pratiquer son métier de tatoueur, perceur ou dermographiste en toute légalité, grâce au suivi de la formation et à l’obtention de l’attestation qui en dépend.

 

Dans quel cadre se former ? 

« L’article R.1311-3 du code de la santé publique prévoit que la formation aux règles d’hygiène des professionnels du tatouage et de perçage est délivrée par les organismes habilités par le représentant de l’Etat dans la région. Cette habilitation relève des directions régionales des affaires sanitaires et sociales. » (extrait de la circulaire N°DGS/RI3/2009/197 du 06 juillet 2009). 

Se former aux règles d’hygiène et de salubrité peut s’effectuer au sein d’un organisme de formation spécialisé reconnu par l’Etat. De niveau professionnel, la formation hygiène et salubrité peut aussi être agréée par l’Agence Régionale de Santé (ARS), après obtention et enregistrement de son attestation auprès de cette dernière. 

Généralement, les formateurs sont des professionnels du milieu : médecin ou infirmier(e) diplômé en hygiène hospitalière, accompagné parfois d’un tatoueur de métier. 

La durée de la formation est de 21 heures, réparties sur trois jours. 

Pour des raisons évidentes d’exercice et de mise en pratique, il est impossible de pratiquer cette formation courte à distance ou en ligne. 

 

Concrètement, comment se déroule la formation professionnelle ?

En fonction des différents centres habilités, les contenus précis de la formation hygiène et salubrité varient, et peuvent être découpés en plusieurs modules ou unités. 

Le déroulé de la formation se scinde en deux volets distincts : la théorie et la pratique. Le centre spécialisé met à disposition des supports de cours théoriques et une salle de travail aux normes d’hygiène et de salubrité, pour les mises en situation. En général il n’y a pas d’examens ou de contrôles à proprement parler mais uniquement de la pratique pour évaluer le stagiaire. 

Les sujets abordés pour répondre aux objectifs pédagogiques de la formation professionnelle sont les suivants : 

  • Les réglementations qui régissent le métier de tatoueur, perceur ou dermographiste concernant les outils utilisés : encres de tatouage, dermographes, pigments, etc.
  • La physiologie et l’anatomie de la peau, avec un focus sur la cicatrisation.
  • Le développement des microbes et les précautions d’hygiène à adopter : modalités d’usage des désinfectants et antiseptiques, étude des flores microbiennes, etc.
  • Les risques infectieux et allergiques pour le client : mécanismes de l’infection, facteurs de risque, modes de transmission et contre-indications.
  • Les précautions à prendre avant la réalisation de l’acte : désinfection et/ou stérilisation du matériel utilisé en fonction de son activité et de sa nature, traçabilité des processus. 
  • La protection du professionnel : infection par transmission sanguine via le client, préconisation de la vaccination. 
  • Le nettoyage des surfaces de travail : désinfection et stérilisation, l’élimination des déchets. 
  • Les procédures d’asepsie concernant les règles d’hygiène indispensables : hygiène des mains, usages de gants, matériel et champ stériles, organisation de son poste de travail, contrôle de stérilisation. 

Suite à cette formation, le futur professionnel doit maîtriser les règles d’hygiène en lien avec le contenu de l’arrêté prévu par l’article R. 1311-4 du code de la santé publique. 

En résumé, elle permet d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences telles que : 

  • organiser et entretenir ses locaux professionnels 
  • mettre en place les procédures d’asepsie pour lui même et sa clientèle
  • stériliser et désinfecter son espace de travail et son matériel 
  • ajuster sa conduite en fonction des risques du métier 
  • trier et éliminer les déchets associés à son activité 
  • informer ses clients sur les processus de tatouage ou perçage et sur les potentiels risques encourus 

 

Quels sont les débouchés de la formation hygiène et salubrité ? 

Se former aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité permet d’obtenir une certification professionnelle, afin de devenir tatoueur, perceur ou dermographiste au sein d’un salon professionnel de tatouage, de piercing ou d’esthétique spécialisé dans le tatouage (pour sourcils par exemple). 

La personne formée peut aussi, si elle le souhaite, ouvrir son propre institut et être ainsi opérationnelle pour se lancer dans sa nouvelle vie professionnelle, en toute sécurité. 

Toute personne intéressée peut prétendre à cette formation spécifique, et ce peut être une reconversion possible pour un demandeur d’emploi ou encore une opportunité pour se reconvertir et changer de métier.