Retour

22 septembre 2022

Formation et handicap(s)


Savoir accueillir et intégrer en formation une personne en situation de handicap et répondre à ses besoins spécifiques est un enjeu majeur pour tout/e formateur/trice ou organisme de formation sensible aux questions d’accessibilité.

 

Les formateurs sont de plus en plus amenés à adapter leurs contenus et méthodes d’animation aux besoins spécifiques des publics qu’ils rencontrent.

Les personnes en situation de handicap ont, parfois, des attentes particulières et la mise en place de conditions d’apprentissage les plus favorables possibles seront un enjeu motivant pour le formateur comme pour le reste des apprenants.

Qu’ils aient à coeur de permettre à chacun de progresser et/ou qu’ils aient en tête les exigences institutionnelles relatives à la qualité de la formation, ce qui ce complète parfaitement, les formateurs et formatrices détiennent les clés d’une accessibilité pour tous.

 

 

Afin de mettre en œuvre les principes d’adaptation de ses formations, il est tout d’abord important que le formateur se questionne soi-même, analyse et prenne conscience de ses pratiques.

 

En se positionnant en tant que facilitant,  le professionnel pourra composer avec lui-même pour trouver les bonnes méthodes pour s’adapter aux besoins spécifiques.

Mais bien sûr, il n’a pas de baguette magique lui permettant la résolution de toutes les problématiques posées par des troubles de la santé et cela ne lui est pas demandé.

Dans la limite de ses moyens, avec du bon sens, un esprit d’ouverture et le souci de l’autre, tout formateur est en capacité de donner à ses formations une accessibilité qui fera le bonheur de tous les apprenants du groupe, avec ou sans besoins spécifiques.

L’intervenant ou l’organisme de formation pourra également se tourner vers les soutiens extérieurs (associations, organismes, institutions) qui fourniront à l’apprenant concerné des moyens humains, logistiques, techniques particulièrement adaptés.

 

 

Mais en fait, d’où vient le mot « handicap » ? Quels sont les types de handicap ? Quelles sont les difficultés que peut rencontrer en formation un apprenant concerné par le handicap, et comment y remédier, comment lui permettre d’accéder aux apprentissages, à progresser, en bref, d’être à l’aise comme tout un chacun en formation ?

 

On vous en dit plus dans cet article !

 

Connaissez-vous l’origine du terme Handicap ?

 

 

Le mot handicap est d’origine anglaise ! C’est une contraction de “Hand in cap”, littéralement, “Main dans le chapeau”.

Cette expression découle d’un jeu d’échanges d’objets personnels qui se pratiquait en Grande Bretagne au XVI ème Siècle.

Un arbitre évaluait les objets et s’assurait de l’équivalence des lots afin d’assurer l’égalité des chances des joueurs. Les valeurs des objets, quant à elles, pouvaient être fort diverses. Le handicap traduisait alors une  situation négative, défavorable, de celui qui avait tiré un mauvais lot.

 

Au 19ème siècle, en France, le mot “handicap” désigne une entrave, ce qui désavantage, gêne, rend inférieur.

 

C’est après 1906 que les médecins commencent à employer le terme “handicap” au sens “d’être désavantagé par rapport à’’ une norme préétablie.  Auparavant, l’univers médical utilisait le mot “infirme” (parce que les personnes restaient à l’infirmerie)

 

Saviez-vous que 80 % des handicaps ne se voient pas à l’œil nu ? Certains existent depuis la conception, d’autres apparaissent avec l’âge ou encore lors d’un accident du travail, domestique ou de la route.

 

5 types de handicaps, selon l’OMS

 

 

Mise au point dans les années 80 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Classification Internationale du Fonctionnement, du handicap et de la santé distingue 5 types de handicaps : moteur, sensoriel, psychique, mentale ainsi que les maladies invalidantes.

 

 

A quelles difficultés doivent faire face certains apprenants en formation ?

 

Certains d’entre nous, en situation de handicap, vont être gênés au moment de la lecture des supports pédagogiques : soit parce que la police utilisée ne permet pas une lecture fluide, soit à cause de la mise en page ou par un excès de texte.

 

D’autres seront bloqués dans leur compréhension par les propos implicites, le second degré, l’usage de métaphores. Le sens des mots ne sera alors pas clair et ils se sentiront en décalage avec le sujet du moment.

 

Pour certains, la difficulté peut s’avérer d’ordre physique, par une gêne à rester assis ou debout voire les deux stations,  de façon prolongée. Mais alors, comment faire quand les rythmes de formation se déclinent en heures, voire en demi-journées et le plus souvent en journées de 7 heures ?

 

Certains d’entre nous peuvent être embarrassés lors des interactions sociales, au moment de prendre la parole face au groupe. Les codes sociaux communément usités peuvent être étrangers, inconnus, non maîtrisés.

 

Quelle est la marge de manoeuvre pour le formateur ?

 

Le formateur pourra recourir à la conception de supports pédagogiques visuels avec une police adaptée, une façon de rédiger évitant les pièges du second degré et de l’implicite.

En termes de rythme de formation, il a aussi la possibilité d’adapter le planning et le séquençage de ses modules.

Et la communication ? C’est l’animation, la façon de transmettre oralement son propos : là encore, il existe des méthodes pour mettre la personne en situation de handicap en confiance et faire en sorte qu’elle vive sereinement sa formation.

 

Et en fait, ce qui est bon pour l’un est bon pour tous !

 

Oui, l’accessibilité met tout le monde sur un pied d’égalité et de demande pas davantage de travail.

Il ne s’agit pas pour le formateur de travailler deux fois plus sur ses supports, de doubler les temps où il communique avec ses apprenants mais plutôt, en adoptant des pratiques facilitantes, en modifiant un peu sa façon de concevoir ses outils et sa communication, de mettre les connaissances à disposition de tous ses apprenants.

 

Chez Consilio Formations, nous vous proposons une formation originale intitulée « Améliorer la conception de ses formations pour une meilleure accessibilité », destinée aux formateurs, ingénieurs de formation, responsables pédagogiques…

 

Elle vous permettra d’acquérir les connaissances nécessaires pour reconnaître les types de handicap et les freins liés à chaque trouble en situation de formation, d’acquérir des astuces et méthodes pour concevoir ses supports visuels facilitant la lecture et le sens, de mettre en oeuvre des moyens de compensation de certains freins et enfin de développer un mode de communication visant à mettre à l’aise l’apprenant en situation de handicap.

 

Cette formation optimise un parcours de Formation de Formateurs ou s’intègre parfaitement dans le cadre du développement des compétences au quotidien.

 

Si vous êtes intéressé-e, contactez nous pour obtenir le programme pédagogique détaillé ou pour plus de renseignements !